Messes

Les messes en semaine :

Mardi et jeudi 19 h 00 N.D. du Val
Mercredi 18 h 30 N.D. du Val

Chaque vendredi à 12h
En période scolaire :
Centre Scolaire Maurice Rondeau
Hors période scolaire :
Oratoire Notre Dame du Val

FEVRIER

Samedi 16
18 h 30 N.D. du Val

Dimanche 17
9 h 30 Collégien
11 h 00 N.D. du Val
KT Dimanche

 

 


 

 

Agenda
Horaires des Messes

 

mod bulletin

Centre Pastoral
33 bd Thibaud de Champagne
77600 Bussy St Georges

Tél 01 64 66 39 92
Courriel

Musique et liturgie

Les messes sont animées par des équipes rassemblant animateurs liturgiques, lecteurs, chorales et musiciens ...

N'hésitez pas à proposer vos talents pour le service de la communauté. Contact Marie-Noëlle :06 71 20 42 98


La musique dans l’animation des célébrations

La musique joue un rôle important dans l'animation des célébrations ; pour les rendre plus belles,  accompagner les chants et inviter à la prière. Faisant suite à l’article paru en novembre 2012 : « La musique dans les célébrations liturgiques* », l'équipe de NDV Infos a organisé des entrevues avec plusieurs animateurs et quelques fidèles :

Luigi Changivy : « Peux-tu nous parler de la place de la musique dans l'animation des messes ?»

Justinia : « J'ai toujours baigné dans la musique et les chants du village, depuis mon enfance, en Côte d'Ivoire. Les conteurs nous disaient les histoires, toujours rythmées par des musiciens. La musique faisait partie de ces histoires.
La musique fait partie de ma foi. Elle la rythme. Me passer de la musique serait comme me couper de Dieu. Il faut rendre belle la Parole en la chantant. Mettre en musique les paroles aide à prier.
Je me suis lancée dans l'animation (musicale) des messes car cela me permet d'insuffler un rythme, de donner envie de chanter à l'assemblée. J'éprouve une grande joie quand le chant devient collectif. Je suis heureuse quand on loue Dieu ensemble, quand on chante en communion. La musique rythme les différentes étapes de la messe.

2014-01-musique-1Cependant, la Parole est ce qu'il y a de plus important. Dieu est Parole. Les chants et la musique sont choisis en fonction du temps liturgique et mettent en valeur la messe.
Nos enfants jouent de la musique. C'est un des moyens que nous mettons à leur disposition pour les aider à cheminer vers Dieu : participer à l'animation des célébrations. »

Cécile : « Depuis toute petite, j'ai gardé le souvenir de mon père qui animait la messe. Je savais  que c'était très important.  Les chants sont d'une importance primordiale pour la célébration. Le chant est une forme de prière. Il faut qu'il soit beau et dynamique. La musique est un bon moyen pour entraîner l'assemblée à chanter. Les musiciens sont précieux, dans ce cadre. Je suis moi-même musicienne, et j’apprécie quand nous sommes plusieurs pour embellir l'accompagnement et porter l'assemblée.

L'assemblée à Notre Dame Du Val est nombreuse et variée. Il en faut pour toutes les sensibilités. Il faut que les animateurs et les musiciens soient nombreux, qu'ils alternent  régulièrement et qu'il y ait plusieurs styles musicaux. Nous avons cette richesse à Notre Dame du Val.

Il est nécessaire que nous formions des jeunes à l'animation musicale, tant chanteurs que musiciens. L'idéal 2014-01-musique-post-it-2serait de créer un groupe de jeunes et de les inscrire dans une certaine régularité. Je sais que beaucoup de jeunes musiciens en ont envie et seraient contents d'avoir leur groupe, avec quelques adultes pour les encadrer.
Si j'adore chanter et animer la messe, aider l'assemblée à prier, j'adorerais jouer (je suis pianiste) pour d’autres occasions, avec les musiciens qui nous accompagnent régulièrement. »

Thérèse et Hugues : « Chanter c'est prier deux fois. C'est bien connu. La musique est au service de la liturgie. Pour préparer une messe, on commence par lire et prier les textes avant tout. La musique est là pour suivre le rythme de la messe et la soutenir. 2014-01-musique-4Elle est choisie en fonction  des chants qui collent au thème ou à la fête que l’on célèbre ce jour-là. La musique est une succession de crescendo et de decrescendo pour suivre le déroulement de la messe. Elle peut être très calme. Son rôle est de porter les paroles et la prière de l'assemblée. La musique, comme les fleurs, est là pour embellir la messe.
Le chant, qui aide à prier, doit être intériorisé. Il nous faudrait à Bussy, un jour peut-être, une chorale polyphonique animée par un chef de chœur. Cela aiderait l'animateur et l'assemblée, à la prière intérieure et à la louange.
Ce qui est remarquable à Bussy c'est la diversité des gens et des cultures dans l'assemblée. Cette richesse de sensibilités nous amène à renouveler nos écoutes et à toujours coller à la liturgie. En tant qu'animateurs nous sommes toujours à l'écoute de nouveaux chants au service de la célébration. Il faut que tout s'harmonise.
Nos chants et nos musiques sont prière. Ils sont là pour nous aider à nous mettre au diapason de Dieu. »

Laurent : « La musique et le chant ont toujours accompagné mon adolescence et j'avais toujours en tête des messes de jeunes, animées et vivantes, qui contrastaient avec celles de la paroisse où j'ai grandi, plus traditionnelles, mais moins accessibles quand on est ado !

2014-01-musique-5L'idée d'animer des célébrations m'est venue assez tardivement quand, jeune père, ayant quitté ma ville d'origine (Marseille) pour m'installer à Bordeaux avec ma petite famille, j'ai senti l'envie de transmettre et partager la foi avec nos enfants. Plusieurs critères m’ont amené à prendre cette décision d'animer : une plus grande disponibilité, le souhait de nous intégrer et de m'investir dans la communauté paroissiale, un niveau de guitare suffisant pour accompagner, l'envie  de messes joyeuses et festives, à l'image que je me fais de la foi.

Le chant est, pour moi, une des nombreuses expressions de la prière, différente dans la mesure où elle est une expression collective que l'animateur doit mettre en valeur et guider. En revanche, la musique doit rester un support,  assurer la mélodie, la tonalité, le rythme, sans jamais  prendre le dessus sur le chant. C'est parfois difficile, quand elle entraine musiciens et animateur.2014-01-musique-post-it Mais une assemblée qui répond joyeusement, n'est-ce pas l'expression vivante de la foi ? C'est en tout cas l'image et la réalité que j'aime de l'Eglise, celle dans laquelle nos jeunes se sentent bien et s'investissent.

C'est pour cela que chaque animation doit être préparée, les chants bien choisis, adaptés aux lectures du jour, alterner la joie de chanter et le recueillement. On apprend beaucoup avec l'expérience et lorsque l'on joue et anime en même temps, la liberté de pouvoir choisir ses chants est primordiale afin de maîtriser à la fois la musique et le chant.

De mon point de vue, les plus belles animations sont celles que je partage avec d'autres musiciens ; l'animation est un travail d'équipe : on se rejoint sur la même envie : rendre nos célébrations vivantes et colorées, à l'image de notre jeune et diverse communauté ! »

Laurence et Didier : « Nous voyons la musique dans la liturgie comme le moyen d'accompagner la prière. C'est un outil d'harmonie qui permet d'animer les célébrations en soutenant le chant. Le choix des chants est très important pour être en phase avec le thème de la messe. Une fois les chants choisis, il faut choisir l'harmonisation. Par exemple choisir des chants à plusieurs voix permet de proposer de belles harmonies qui aideront à prier et à entrer en communion avec le Seigneur et la communauté autour de soi.

Bien animer une messe, aider l'assemblée à écouter la Parole, à prier, nécessite de bien percevoir les équilibres, de prendre la bonne mesure de tous les acteurs (les prêtres, les lecteurs, les musiciens, l'assemblée, l'équipe sacristie …) et du thème du jour.
Les musiciens et l'animateur sont complémentaires. Ils sont souvent associés pour le choix des chants et le style de musicalité qu'il faudra adopter.
Le style peut être "recueilli", "gai", "dynamique", "enthousiaste"… Il faut respecter le thème et le recueillement de l'assemblée.2014-01-musique-3

L'animateur insuffle une dynamique de chant à l'assemblée en s'appuyant sur les musiciens. Il faut des musiciens variés permettant de réaliser l'harmonie souhaitée et, surtout, faire participer nos jeunes. Il est important que des jeunes prennent du plaisir à jouer pour animer et soient valorisés. Si nous voulons avoir des musiciens en nombre et variété suffisants dans le futur il faut le prévoir dès maintenant.

Il faut qu'ils puissent jouer plusieurs fois, même s'ils ont le projet de partir pour leurs études. Ils auront eu l'occasion de voir comment on organise et comment on participe à une animation liturgique avec le plaisir et la motivation qui nous anime tous. Les jeunes sont toujours très contents d'être "sollicités" pour jouer. Quel que soit leur âge.

Il n'y a pas de barrière : souvent des musiciens avérés jouent avec des jeunes ou moins jeunes de niveaux différents. L'harmonie est toujours au rendez-vous. Les jeunes comprennent, quand ils jouent devant l’assemblée, qu'ils le font pour les autres.

Nous avons cette richesse à Bussy d'avoir une assemblée diversifiée, de nombreux animateurs et musiciens. Profitons-en pour faire de belles animations (musicales) et de belles messes pour aller vers le beau, le bon, le bien.»

Laure : « Je participe à l'animation des messes à NDVal depuis une bonne dizaine d'années, d'abord comme musicienne, 2014-01-musique-2puis comme animatrice de chant. Je fais de la musique depuis l'âge de 6 ans, il s'agit d'une réelle passion pour moi. Je n'envisage pas mon quotidien sans musique, et logiquement, j'ai du mal à envisager la prière sans musique. J'ai découvert la louange il y a quelques années et, à ce moment-là, quelque chose a changé dans ma façon d'envisager la prière. Pour moi, la musique dans une messe est essentielle, elle m'aide à prier plus fort.
J'espère en animant réussir à transmettre un peu de ma joie de croire.»

 

*Article consacré à Hyacinthe dans NDV Infos de novembre 2012

Propos recueillis par Luigi Changivy